• A8 L
    A8 L
    Prix: dès 109'480.00 CHF**

    Consommation (mixte)*: 8.0–5.6 l/100 km

    Émissions de CO2 (mixtes)*: 182–146 g/km

    **Prix mentionnés avec Bonus Premium inclus.

  • A4 Avant g-tron
    A4 Avant g-tron

    Consommation (mixte)*: 4.3–3.8 l/100 km CNG | Benzin 6,5–5,5 l/100 km

    Émissions de CO2 (mixtes)*: 117–111 g/km CNG | Benzin 147–139 g/km

    L’Audi A4 Avant g-tron de l’année-modèle en cours (2018) est en rupture de stock et ne peut donc plus être commandée. Vous trouverez des véhicules d’occasion du modèle actuel chez votre partenaire Audi.

  • A5 Sportback g-tron
    A5 Sportback g-tron

    Consommation (mixte)*: 4.3–4.1 l/100 km CNG | Benzin 6,4–6,1 l/100 km

    Émissions de CO2 (mixtes)*: 115–111 g/km CNG | Benzin 147–139 g/km

    L’Audi A5 Sportback g-tron de l’année-modèle en cours (2018) est en rupture de stock et ne peut donc plus être commandée. Vous trouverez des véhicules d’occasion du modèle actuel chez votre partenaire Audi.

  • Modèles Audi g-tron
FAQ > Action de service > Audi Suisse

FAQ

  • EA189_serviceaktion-faq_1400x438.jpg
EA189_serviceaktion-faq_1400x438.jpg

FAQ

Les modèles de VW, Audi, ŠKODA et SEAT produits entre 2009 et 2014, dotés de moteurs Diesel désignés par le type EA189 (cylindrées de 1.2, 1.6 et 2.0 litres) et répondant à la norme antipollution Euro-5 sont concernés. Ces moteurs se trouvent concrètement chez

Audi: A1, A3, A4, A5, A6, Q3, Q5, TT

Depuis le 2 octobre 2015, tout client en Europe peut s'informer en ligne (http://info.volkswagen.com/ch/fr/home) ou à l'aide de son concessionnaire et de son prestataire de services si son véhicule est concerné. La base de données comprend toutes les normes antipollution concernées.

Désormais, la base de données permet aussi de savoir si la mise à jour a déjà été effectuée sur un véhicule concerné et qu'il répond dès lors aux normes antipollution.

Oui, vous pouvez continuer d’utiliser le véhicule sans restriction. Il est sûr du point de vue technique et prêt à circuler.

Non. AMAG vous invitera par lettre à convenir d'un rendez-vous avec un partenaire officiel Volkswagen pour faire effectuer les travaux de remise aux normes. Ceux-ci sont gratuits. Ces lettres seront envoyées au cours de l'année 2016 en fonction de l'avancée de la mesure de rappel et de la validation des solutions techniques qui dépend de la cylindrée et du modèle. Volkswagen AG et AMAG ont renoncé au droit d'invoquer la prescription jusqu'à fin 2017: il vous suffit de prendre patience. Les véhicules peuvent être utilisés sans restriction.

Pour les moteurs à 1,6 litre du type EA189, un égaliseur d'écoulement est monté directement devant le débitmètre d’air massique. Il s’agit d’une grille qui calme l’écoulement d’air tourbilloné devant le débitmètre d’air massique et améliore ainsi nettement la précision de mesure dudébitmètre d’air massique. Le débitmètre d’air massique détermine la masse d’air actuellement écoulée. Il s’agit d’un paramètre très important pour la gestion du moteur et une combustion optimale. En outre, le logiciel de ce moteur est aussi mis à jour. La simple réalisation des mesures techniques durera probablement moins d’une heure. Les unités à 1,2 et 2,0 litres reçoivent une mise à jour du logiciel. Le temps de travail réel sur le véhicule pour cette mesure s’élèvera à environ une demi-heure.

La mise à jour du logiciel reprend les dernières connaissances du développement de la combustion de diesel des dernières années (type de moteur EA288 EU6) et utilise désormais un modèle d’injection élargi. L’optimisation de la pression d’injection dépendant du point de fonctionnement et du taux de recyclage des gaz d’échappement mène à une post-injection supplémentaire. Cette stratégie permet de réduire la masse de suie émise sans désavantage NOx, ce qui améliore la courbe de compromis des particules NOx. La mise à jour du logiciel ne montre pas d’effets sur la consommation ou la durabilité du moteur et de ses composants.

Les émissions de NOx respectent les dispositions légales.

Un appareil de diagnostic spécifique est branché au véhicule. Il établit une liaison avec le constructeur, installe le nouveau logiciel et mémorise ceci dans l'historique du véhicule. Cela prend environ 30 minutes. Un transformateur de flux est de plus monté sur les modèles 1.6 l (prend environ 60 minutes).

Dû au grand nombre de solutions techniques qui doivent être développées, la modification des véhicules aura lieu en plusieurs étapes au cours de l’année 2016. Les mesures de modification dans les ateliers autorisés commencent au moment suivant, selon le moteur dont le véhicule est équipé et l’équipement correspondant: 2,0 l à partir de mars, 1,2 l à partir de juin et 1,6 l à partir de septembre. Le rappel pour le VW Amarok de la première génération a déjà commencé en fin janvier 2016.

Le rappel a commencé avec le moteur TDI 2.0 dans le VW Amarok. Suite à l’installation d’un nouveau logiciel de commande du moteur, l’Amarok satisfait les valeurs limites requises par la norme antipollution EU5. L’objectif de Volkswagen a toujours été de ne pas modifier les valeurs de consommation, les données de performance ou les émissions de CO₂ et les émissions sonores des véhicules concernés. L’Office fédéral pour la circulation des véhicules à moteur (KBA) a confirmé que cet objectif a entièrement été atteint pour l’Amarok. Tous les autres véhicules seront également contrôlés sous ces aspects avant leur autorisation. Outre les variantes de la Passat, les autres modèles équipés des moteurs TDI 2.0 concernés suivront aussi prochainement. Selon toute prévision, la modification des moteurs à 1,2 litre commencera vers la fin du second trimestre. La réalisation pour les véhicules avec un moteur à 1,6 litre aura lieu à la fin du rappel, à partir du troisième trimestre.

Oui, tous les partenaires des marques Volkswagen, Audi, SEAT, ŠKODA et VW Véhicules Utilitaires, en Suisse et à l'étranger européen, seront informés. Nous examinons actuellement encore des solutions supplémentaires du genre «Flying Doctors» pour les gros clients et les clients de flotte.

Non, seuls les partenaires officiels de la marque sont autorisés et en mesure de faire ces travaux.

Le KBA autorise uniquement la mise à jour du logiciel pour les véhicules correspondants lorsque la confirmation de la valeur de consigne de NOx est atteinte et lors de la confirmation que les valeurs de consommation, les données de performance ou les émissions de CO₂ et les émissions sonores des véhicules concernés ne sont pas modifiées.


Avant de donner son autorisation, l'Office fédéral allemand pour la circulation des véhicules à moteur (KBA) procède à divers tests et a confirmé à chaque fois que la puissance, la consommation et l'émission de bruit n'ont pas changé, voire se sont améliorées. Cela correspond à l'objectif de Volkswagen visant à ne modifier ni la consommation, ni les caractéristiques de performance du moteur, ni les émissions de CO₂ des véhicules en appliquant ces mesures techniques.

Dans le cas des premiers modèles ayant reçu la mise à jour du logiciel, divers processus de mesures effectués tant sur les bancs d'essais que dans le cadre d'essais routiers réalisés sur des routes normales et sur plusieurs milliers de kilomètres ont prouvé que les valeurs de consommation n'ont pas changé. Les premiers tests ont même confirmé que les valeurs de consommation sont même meilleures qu'avant d'avoir procédé à la mise à jour.

Des bureaux de contrôle indépendant comme l'ADAC (club automobile allemand), l'OAMTC (club automobile autrichien) et le TCS l'ont désormais également confirmé.

Audi a toujours expliqué que la mise aux normes n'aurait aucun impact sur la consommation de carburant, les émissions de CO₂, la performance du moteur, le couple, les émissions sonores ainsi que la durabilité du moteur et que toutes les valeurs du véhicule pertinentes pour la réception par type resteraient inchangées. Les Autorités de régulation ont confirmé expressément que les exigences légales étaient remplies. Cette confirmation vaut également pour les exigences en matière de durabilité du système de contrôle des émissions.

Par le biais de mesures favorisant la confiance, Audi déclare à ses clients qu’elle fera face aux éventuelles réclamations en lien avec les mesures techniques apportées sur les véhicules équipés d’un moteur Diesel de type EA189 et concernant des pièces précises du moteur ainsi que du système de dépollution des gaz d’échappement. Ces mesures favorisant la confiance sont en principe valables pendant une durée de 24 mois suivant la réalisation de la mise aux normes et jusqu’à ce que le véhicule concerné affiche au compteur 250 000 km (en fonction du critère survenant en premier).

Audi a toujours affirmé que la mise aux normes n’avait aucun impact sur la durabilité du moteur ainsi que ses composants et que toutes les valeurs du véhicule pertinentes pour la réception par type resteront par conséquent inchangées. Les Autorités de régulation ont confirmé expressément que les exigences légales étaient remplies. Cette confirmation vaut également pour les exigences en matière de durabilité du système de contrôle des émissions.

Les mesures favorisant la confiance n’y changent rien. Elles permettent plutôt à Audi d'attester une fois de plus que la mise aux normes n’a aucune influence négative sur la durabilité du véhicule. L’objectif est de renforcer la confiance de tous les clients quant à la fiabilité de la correction.

Les clients peuvent obtenir rapidement des renseignements détaillés sur les prérequis et le périmètre des mesures favorisant la confiance auprès des entreprises partenaires de la marque concernée.


Les mesures favorisant la confiance s’appliquent à tous les véhicules équipés d’un moteur Diesel de type EA189 des marques Volkswagen, Audi, SEAT, ŠKODA et Volkswagen Véhicules Utilitaires ayant déjà été remis aux normes.

Les mesures favorisant la confiance s’appliquent à tous les clients Audi dont le véhicule est équipé d'un moteur Diesel de type EA189 et qui ont remis leur véhicule aux normes dans le cadre de l’action Service 23Q4, dans le contexte de la problématique Diesel, mais uniquement si le véhicule affiche un kilométrage de 250 000 km au maximum et que le client peut prouver qu’il a effectué les travaux d’entretien et de maintenance recommandés par le constructeur (c’est-à-dire véhicules avec carnet d’entretien à jour).

Bien entendu, les mesures favorisant la confiance s’appliquent rétroactivement à tous les véhicules qui ont déjà, par le passé, été remis aux normes et ce, à compter du jour où la correction a été effectuée (dans la mesure où les autres conditions requises pour bénéficier des mesures favorisant la confiance sont réunies). Les mesures favorisant la confiance sont liées au numéro de châssis correspondant, de manière à ce qu’elles restent valables pour un éventuel nouveau propriétaire en cas de vente intermédiaire du véhicule, pendant la période de prise en compte de 24 mois.

Les mesures favorisant la confiance couvrent au total 11 pièces du système de recyclage des gaz d’échappement, du système d’injection de carburant et du système de traitement ultérieur des gaz d’échappement: sonde lambda, sonde de température, clapet de commutation de recyclage des gaz d’échappement, soupape de recyclage des gaz d’échappement, capteur de pression différentielle, pompe à injection, pompe d’alimentation haute pression, barre de distribution (de carburant), régulateur de pression, capteur de pression, conduite d’injection. Les partenaires de marque savent de quelles pièces il s’agit.

Les mesures favorisant la confiance n’ont aucun impact sur les explications de Audi selon lesquelles le client ne subira aucun désagrément en termes de durabilité du moteur et de ses composants suite à la réalisation des mesures techniques. Les Autorités de régulation ont confirmé que la mise aux normes remplissait toutes les exigences légales et n’entraînait aucune détérioration au niveau de la consommation du carburant, des émissions de CO₂, de la performance du moteur et du couple ainsi que des émissions sonores.

Aux prérequis susmentionnés s'ajoutent:
1) Les mesures favorisant la confiance
• peuvent uniquement être déterminées, évaluées et réalisées par un prestataire de services agréé;
• s’appliquent uniquement aux défauts d’usinage ou de matériel constatés au niveau des composants du véhicule suivants: sonde lambda, sonde de température, clapet de commutation de recyclage des gaz d’échappement, soupape de recyclage des gaz d’échappement, capteur de pression différentielle, pompe à injection, pompe d’alimentation haute pression, barre de distribution (de carburant), régulateur de pression, capteur de pression, conduite d’injection;
• ne comprennent pas la mise à disposition de véhicules de remplacement, le remboursement de dépenses, de dommages, etc.

2) Elles impliquent que
• le véhicule EA189 concerné a participé à l'action Service 23Q4;
• le véhicule a passé comme il se doit les entretiens prescrits par les plans dédiés, les mises à jour Service ainsi que les actions de rappel de Audi:

3) et aucun des cas suivant ne s’applique:
• cas d’usure naturelle, c.-à-d. l’altération du véhicule et de ses pièces par l’usure;
• le propriétaire ou un prestataire de services et/ou un concessionnaire non agréé n’a pas correctement réparé ou entretenu le véhicule (p. ex. en utilisant des pièces non homologuées par le constructeur);
• les prescriptions relatives au fonctionnement, au traitement et à l’entretien du véhicule, tirées par exemple du mode d’emploi, n’ont pas été suivies;
• le véhicule a été endommagé par des tiers ou des influences extérieures, comme des accidents, orages/grêle, inondations, etc. à l’origine de la réclamation;
• toutes les réclamations ayant trait aux filtres à particules, qui sont dues à une accumulation de cendres dans le filtre à particules;
• des pièces non homologuées par le constructeur ont été montées sur le véhicule, ou le véhicule a été transformé d'une manière non conforme aux prescriptions du constructeur, p. ex. via (chip) tuning;
• le véhicule a été utilisé de façon inadéquate, p. ex. dans le cadre de compétitions de sport automobile ou avec un chargement excessif;
• le détenteur du véhicule n’a pas fait part de sa réclamation dans le délai imparti;
• le détenteur du véhicule n’a pas donné la possibilité à Audi de clarifier l’objet de sa réclamation dans un laps de temps approprié.


Oui. Les mesures de confiance s’appliquent aussi rétroactivement pour tous les véhicules ayant déjà bénéficié de la mise à jour par le passé, et ce, à compter de la date à laquelle cette dernière a été faite (du moment que toutes les autres conditions pour les mesures de confiance sont remplies).

Si vous avez dû engager des frais pour des prestations liées à la réparation d’un des éléments de construction définis (voir question: quels éléments de construction sont couverts par la mesure de confiance), [marque] vérifie si les conditions sont remplies et si les frais encourus sont pris en charge par [marque]. Les demandes de prise en charge des frais doivent être déposées jusqu’au 31 décembre 2017 au plus tard, auprès d’un prestataire de services [marque] officiel dans le pays dans lequel les prestations ont été fournies.


Notre objectif est de ne pas modifier les valeurs de consommation, les données de performance et les émissions de CO₂ par la réalisation des mesures techniques sur les véhicules. Pour les premiers modèles pour lesquels nous disposons de la mise à jour du logiciel, différentes procédures de mesure sur le banc d’essai et aussi dans le cadre d’essais de conduite sur des routes normales sur des distances de plusieurs milliers de kilomètres ont prouvé que les consommations ne changent pas.


La modification du véhicule est obligatoirement requise par la loi. Elle est surveillée par l’OFROU. En cas de non participation à cette action, l’OFROU dispose de l’autorité par la loi pour ordonner d’autres mesures allant jusqu’à l’annulation du droit d’utilisation.

Les nouveaux véhicules vendus dans l’Union Européenne équipés d’un moteur diesel selon la norme EU6 de Volkswagen répondent aux exigences légales et aux normes environnementales.


Non. Les moteurs à essence ne sont pas concernés, car les systèmes de posttraitement des gaz d’échappement sur les moteurs diesel et à essence sont complètement différents. Les moteurs à essence ne sont donc pas concernés par le plan d’action pour modifier les moteurs diesel.


Oui, un autocollant d’intervention qui justifie que la mesure de mise en conformité a bien été effectuée se trouve à proximité du logement pour la roue de secours dans le coffre. De plus, la mesure est enregistrée dans l’historique électronique du véhicule, auquel n’importe quel partenaire contractuel peut accéder. Elle est également consignée manuellement dans le plan de service du véhicule.

Non, l’utilisation du logiciel ne peut pas endommager votre véhicule. Le logiciel utilisé permettait au véhicule de reconnaître une situation d’essai. En mode normal, il était inactif.


Un chiptuning éventuel du véhicule se perd lors de l’installation du nouveau logiciel dans le cadre d’un rappel. S’il s’agit d’un chiptuning légal enregistré, Volkswagen prend en charge les frais de restauration du chiptuning. Veuillez contacter votre partenaire Volkswagen lorsque vous recevrez le courrier client concernant la prise de rendez-vous afin d’accorder la démarche

Il est difficile actuellement de faire des pronostics. L'ensemble du marché automobile et du marché des occasions est fortement soumis à l'offre et à la demande. Pour préserver la valeur du véhicule, il est important que celui-ci soit de nouveau conforme aux normes légales et environnementales.



Vous trouverez tous les détails nécessaires sur http://www.amag.ch/amagch/corp/fr/werkstatt/tuning.html

Non, les véhicules respectent les valeurs limites requises après la mesure d’amélioration gratuite. Il ne faut pas non plus s’attendre à une consommation accrue ou à une moins-value du véhicule. Ainsi, le client ne subit aucun préjudice et il n’existe aucun droit à la réclamation d’indemnités.



D’après la Fondation pour la protection des consommateurs (SKS), les résultats actuels de ces négociations sont manifestement insatisfaisantes. Pour cette raison, SKS les a interrompues dans un premier temps. AMAG a proposé son soutien pour différents aspects, comme par exemple les mesures de vérification des véhicules. AMAG a aussi déjà souligné à plusieurs reprises qu’elle propose des valeurs de reprise Eurotax conformes au marché dans son organisation et que les clients concernés peuvent prendre contact avec l’entreprise à tout moment. Si l’alliance des organisations de protection du consommateur connaît d’autres cas de rigueur, elle est également invitée de prendre contact avec AMAG. Actuellement, il n’y a pas d’autres indices suggérant que les mesures techniques mènent à une dégradation ultérieure des véhicules. Et au cas où des indicateurs à ce sujet apparaissaient, AMAG a proposé à l’alliance des organisations de protection du consommateur de reprendre des négociations à ce sujet.

Selon nos prévisions, la modification des véhicules concernés n’a pas d’effet défavorable sur la valeur résiduelle. Les légères fluctuations de prix sont tout à fait normales pour les véhicules d’occasion, indépendamment du type de véhicule. Ce que nous observons actuellement sur le marché de véhicules d’occasion entre dans les marges normales de fluctuation. Les instituts indépendants, comme par exemple Eurotax, confirment cela. Nous n’avons aucun élément permettant de croire que les concessionnaires n’étant pas des partenaires Volkswagen atteignent des valeurs inférieures lors de la vente des véhicules concernés que les partenaires Volkswagen.



ŠKODA et VW VU: un faible nombre de véhicules des marques VW, Audi et SEAT dotés d’un moteur 2.0 TDI EA 189 est équipé d’un système SCR utilisant l’additif AdBlue pour réduire la teneur en Nox des gaz d’échappement. ŠKODA n’en est pas concerné. Les véhicules utilitaires de VW ne sont pas concernés.

Tous les autres: un petit nombre de véhicules des marques VW, Audi et SEAT dotés d’un moteur 2.0 TDI EA 189 est équipé d’un système SCR utilisant l’additif AdBlue pour réduire la teneur en Nox des gaz d’échappement. Après la mise à jour du logiciel et en certaines circonstances, une quantité plus élevée d’AdBlue sera utilisée pour le post-traitement des gaz d'échappement, afin de réduire encore davantage les émissions dans ce domaine.

Même après la mise en œuvre des solutions techniques pour les véhicules dotés d’un moteur du type EA 189, la consommation d’AdBlue réellement attendue se situe toujours dans la fourchette de consommation prévue, voire usuelle. C’est pourquoi, les effets financiers ou autres de cette différence de consommation d’AdBlue sont insignifiants.

Depuis le début, Volkswagen a déclaré que les mesures techniques engagées n’entraîneraient aucun inconvénient pour les clients. Une éventuelle augmentation de la quantité d’Adblue utilisée, n’affectera pas pour autant les coûts pour les clients. Les clients des véhicules équipés d’un système SCR et devant être mis à niveau recevront des certificats pour faire cinq pleins d’AdBlue gratuits. Ces certificats comprennent les coûts de matériel et de service, et les clients pourront les faire valoir dans le garage de marque de leur choix. En plus, lors de la mise en place des solutions techniques, un plein de réservoir d’AdBlue sera effectué.


Veuillez vous adresser à votre partenaire Volkswagen, Volkswagen Véhicules Utilitaires, Audi, Škoda ou Seat.

Par le biais de la mesure de confiance, Volkswagen AG confirme à ses clients qu’elle donnera suite aux éventuelles plaintes relatives aux mesures techniques mises en œuvre sur les véhicules dotés d’un moteur Diesel de type EA189 et qui concernent certaines pièces du moteur et du système de dépollution.
La mesure de confiance vaut pour au total 11 pièces du système de recyclage des gaz d’échappement, du système d’injection du carburant et du système de dépollution: sonde Lambda, sonde de température, électrovanne de commutation du recyclage des gaz d’échappement, soupape du recyclage des gaz d’échappement, capteur de pression différentielle, injecteur, pompe haute pression, rampe de distribution (du carburant), soupape régulatrice de pression, capteur de pression, conduite d’injection.
La mesure de confiance est gratuite et valable en principe pour une durée de 24 mois après la mise en œuvre de la mesure technique et jusqu’à un kilométrage total du véhicule correspondant de 250 000 km au maximum en cas de recours à la mesure de confiance (en fonction du critère qui survient en premier).
Bien entendu, elle vaut aussi de manière rétroactive pour tous les véhicules qui ont déjà été mis aux normes dans le passé.

La mesure de confiance n’a aucune répercussion sur l’explication de Volkswagen AG indiquant que la mesure technique n’implique aucun inconvénient pour le client en ce qui concerne la longévité du moteur et du système de dépollution. Les autorités de régulation ont confirmé que la mesure technique répond à toutes les exigences légales et qu’elle n’entraîne aucune aggravation de la consommation de carburant, des émissions de CO2, de la performance du moteur, du couple et des émissions sonores. Grâce à la mesure de confiance, Volkswagen atteste une fois de plus que la mise aux normes n’a aucune influence négative sur la durabilité du véhicule. Le but de cette mesure est de renforcer la confiance de tous les clients dans la fiabilité de la mesure technique et d’encourager encore plus les clients à faire effectuer la mesure technique sur leur véhicule.
Les clients peuvent obtenir des informations détaillées sur les conditions préalables et le contenu de la mesure de confiance auprès des entreprises partenaires des marques ainsi qu’en ligne.
Bien entendu, tous les clients peuvent aussi s’adresser au suivi clients compétent par voie postale, par e-mail ou par téléphone.


Veuillez vous adresser à votre partenaire Volkswagen, Volkswagen Véhicules Utilitaires, Audi, Škoda ou Seat.