• A8 L
    A8 L
    Prix: dès 109'480.00 CHF**

    Consommation (mixte)*: 8.0–5.6 l/100 km

    Émissions de CO2 (mixtes)*: 182–146 g/km

    **Prix mentionnés avec Bonus Premium inclus.

  • A4 Avant g-tron
    A4 Avant g-tron

    Consommation (mixte)*: 4.3–3.8 l/100 km CNG | Benzin 6,5–5,5 l/100 km

    Émissions de CO2 (mixtes)*: 117–111 g/km CNG | Benzin 147–139 g/km

    L’Audi A4 Avant g-tron de l’année-modèle en cours (2018) est en rupture de stock et ne peut donc plus être commandée. Vous trouverez des véhicules d’occasion du modèle actuel chez votre partenaire Audi.

  • A5 Sportback g-tron
    A5 Sportback g-tron

    Consommation (mixte)*: 4.3–4.1 l/100 km CNG | Benzin 6,4–6,1 l/100 km

    Émissions de CO2 (mixtes)*: 115–111 g/km CNG | Benzin 147–139 g/km

    L’Audi A5 Sportback g-tron de l’année-modèle en cours (2018) est en rupture de stock et ne peut donc plus être commandée. Vous trouverez des véhicules d’occasion du modèle actuel chez votre partenaire Audi.

  • Modèles Audi g-tron
Nouvelles normes pour les valeurs de consommation. > Modèles > Audi Suisse

Nouvelles normes pour les valeurs de consommation.

  • 1400x438_AA3_E_141009.jpg
1400x438_AA3_E_141009.jpg

Plus proches de la consommation réelle: la norme WLTP remplace le nouveau cycle de conduite européen (NEDC).

Depuis le 1er septembre 2017, les valeurs de consommation des voitures de tourisme neuves mises sur le marché sont déterminées à l’aide d’une nouvelle méthode, la procédure WLTP. D’ici le 1er septembre 2018, tous les nouveaux véhicules seront homologués WLTP. La procédure WLTP (Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure) sert à déterminer la consommation de carburant et les émissions de gaz d’échappement. Découvrez ici ce que cela signifie pour vous et votre Audi.

  • 563x317_AOZ_A4_DIV_151024.jpg
    La WLTP, c’est quoi au juste?

    Lors de l’achat d’un véhicule neuf, la pertinence des valeurs de consommation et d’émission augmente pour le client. Lisez ici comment ceux-ci seront déterminés avec la nouvelle procédure de test

    En savoir plus
  • 563x317_AAQ_E_10050.jpg
    Les atouts de la WLTP.

    Sur la base des données de conduite réelles collectées dans le monde entier, la norme WLTP fournira à l’avenir des données plus réalistes sur la consommation de carburant. Vous trouverez ici ce qui change avec l’introduction de la nouvelle procédure de test.

    En savoir plus
  • 563x317_AAQ_E_10051.jpg
    NEDC et WLTP.

    À partir de l’automne 2017, l’unité de mesure NEDC sera remplacée par WLTP. Les nouveaux paramètres de test fournissent des valeurs plus réalistes et plus élevées. Vous apprendrez ici la manière dont les procédures diffèrent dans la pratique.

    En savoir plus
NEDC vs WLTP

Le profil de comparaison.

NEFZ_1920x1080.jpg
WLTP_1920x1080.jpg

Le cycle de conduite normalisé NEDC s’applique à toutes les voitures de tourisme et à tous les utilitaires légers. Il a été introduit par l’Union européenne en 1992 pour mesurer la consommation de carburant et les émissions spécifiques aux véhicules et fournir des valeurs comparables. Vous trouverez ici les conditions-cadres réglant les mesures.

NEDC

  • La température dans l’enceinte d’essai se situe entre 20 et 30° C
  • La distance parcourue est d’environ 11 km
  • Le cycle dure environ 20 minutes
  • Le cycle se compose de deux phases:
    - env. 13 minutes de conduite urbaine simulée
    - env. 7 minutes de conduite extra-urbaine simulée
  • La vitesse moyenne est d’environ 33 km/h
  • La part d’immobilisation est de 25%
  • La vitesse de pointe est de 120 km/h
  • Les points de commutation pour les modèles avec boîtes manuelles sont spécifiés avec précision
  • L’équipement optionnel et la climatisation ne sont pas pris en considération

WLTP

  • La température dans l’enceinte d’essai est de 23° C
  • La distance est d’environ 23 km
  • Le cycle dure environ 30 minutes
  • Il se compose de quatre phases (basse, moyenne, haute, très haute)
  • La vitesse moyenne est d’environ 47 km/h
  • La part d’immobilisation est de 13%
  • La vitesse maximale est supérieure à 130 km/h
  • Les points de commutation sont calculés individuellement et à l’avance pour chaque véhicule
  • Le poids du véhicule et les équipements optionnels sont inclus dans l’évaluation
Objectifs de la nouvelle procédure de mesure
La procédure de mesure WLTP redéfinit les paramètres d’essai pour déterminer la consommation de carburant et les émissions de gaz d’échappement. Les avantages en un coup d’œil:
Transparence.
563x317_AA3_E_141017.jpg
À l’avenir, il sera plus facile d’évaluer la consommation quotidienne réelle d’un véhicule. La norme WLTP prend en compte un profil de conduite plus proche de l’utilisation quotidienne que l’ancienne norme NEDC. Il s’agit d’un test similaire à un test de laboratoire synthétique et sert avant tout à comparer différents véhicules. Alors que jusqu’à ce jour les valeurs de consommation étaient mesurées dans des conditions abstraites de laboratoire, la nouvelle méthode permet une prévision plus précise de la consommation réelle d’un véhicule grâce à des paramètres de test améliorés. La procédure WLTP permet de simuler un comportement de conduite plus proche de la réalité et d’obtenir ainsi des résultats beaucoup plus réalistes.
Normes.
563x317_AOZ_Q7_10076_1_PART_RGB.jpg
L’un des principaux objectifs de la procédure WLTP est la détermination uniforme des émissions de gaz d’échappement et de la consommation d’énergie pour différents types de moteurs tels que l’essence, le diesel, le GNC ou l’électricité. Un véhicule du même type doit fournir le même résultat d’essai à tout moment dans toutes les parties du monde, si la procédure de mesure avec le cycle WLTP est correctement suivie. C’est également cette comparabilité nécessaire qui rend les mesures en laboratoire indispensables. Dans le cadre d’un profil de conduite dynamique, la consommation de carburant et les émissions polluantes sont donc déterminées de manière fiable et représentative sur le banc d’essai à rouleaux.
Questions & réponses

Afin de mesurer la quantité de carburant consommée par une voiture et de déterminer si elle est conforme aux valeurs limites d’émission de gaz d’échappement applicables, le législateur prescrit des procédures d’essai normalisées (p. ex. pour l’UE). Les conditions-cadres pour les essais et le traitement des résultats des essais sont prescrites par la législation européenne. Elles garantissent des conditions-cadres identiques et «comparables» pour tous les constructeurs automobiles et les autres acteurs. La procédure d’essai est utilisée pour déterminer les valeurs de CO2 et de consommation ainsi que les émissions de gaz d’échappement d’un véhicule. La nouvelle procédure d’essai WLTP (Worldwide Harmonized Light-Duty Vehicles Test Procedure) s’applique progressivement à la réception par type des voitures de tourisme et des utilitaires légers neufs dans toute l’UE depuis le 1er septembre 2017, conformément au NEDC (New European Driving Cycle) précédemment en vigueur. Dès lors, la réception par type des nouveaux modèles de voitures de tourisme ou des nouvelles variantes de moteurs et de transmissions en Europe ne peut plus être accordée qu’en conformité avec la norme WLTP. À partir du 1er septembre 2018, tous les véhicules devront être certifiés WLTP lors de leur première immatriculation.
La WLTP va être introduite dans les 28 pays de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège, en Islande, en Suisse (et au Liechtenstein), en Turquie et en Israël. Sous forme modifiée également au Japon et en Chine pour les émissions de gaz d’échappement. L’Inde et la Corée du Sud prévoient de l’introduire à une date ultérieure.
Non. Le passage à la WLTP ne change rien pour les véhicules déjà immatriculés. En principe, il n’y a pas de valeurs d’émission de CO2 et de consommation de carburant pour les véhicules déjà immatriculés conformément à la procédure précédente (NEDC). Les valeurs NEDC restent pertinentes pour ces véhicules.
Afin de justifier les émissions de CO2 et les valeurs de consommation de carburant de la WLTP devant le client, la Commission européenne recommande une conversion uniforme des données du NEDC en valeurs de la WLTP à partir du 1er janvier 2019. Toutefois, les réglementations contraignantes relatives à l’information des consommateurs sont soumises à la législation nationale. Cela peut entraîner des écarts spécifiques au marché.
L’homologation par type des nouveaux modèles est obligatoire depuis septembre 2017. En Allemagne, la législation fiscale sera modifiée à partir du 1er septembre 2018. Les valeurs ne sont pas encore programmées pour être affichées devant le client. C’est la raison pour laquelle le NEDC restera obligatoire dans un premier temps pour l’étiquetage et la taxation des véhicules. En matière de communication avec le client et de fiscalité, la Commission européenne recommande le passage uniforme pour tous les nouveaux véhicules à partir du 1er janvier 2019 afin d’éviter toute confusion inutile des clients en raison de la duplication des données NEDC et WLTP pour les nouveaux véhicules. Pendant la période transitoire allant de septembre 2017 à janvier 2019, les valeurs WLTP peuvent être fournies à titre d’information complémentaire facultative pour le client. Toutefois, elles doivent être clairement mentionnées comme autre indication de consommation. Pour l’instant, le NEDC reste obligatoire pour l’identification dans le showroom et la détermination de l’étiquette-énergie. Il en va de même pour la détermination de la taxe sur les véhicules (dans les pays avec une imposition liée au CO2). Toutefois, la fiscalité fait partie de la législation nationale et doit y être mise en œuvre de manière juridiquement contraignante. Cela peut conduire à des procédures et des temps de conversion différents.
Dans le NEDC, les résultats des mesures de la procédure d’essai sont déjà consignés dans la déclaration de conformité = papier CoC («certificat de conformité») et joints au véhicule. Ce certificat est une condition préalable à la délivrance par les autorités d’un document d’immatriculation du véhicule, avec lequel le propriétaire peut ensuite immatriculer le véhicule. Pour les véhicules qui ont été testés conformément à la WLTP, il existe deux valeurs différentes d’émissions de CO2 et de consommation de carburant dans le papier CoC. Les valeurs WLTP d’une part, et les valeurs NEDC calculées à partir de celles-ci d’autre part. Ces dernières constituent initialement la base de la conversion de l’indicateur de consommation et du calcul de l’impôt jusqu’à ce que l’État membre concerné passe à WLTP.
Abréviation de Real Driving Emissions, le test RDE décrit une mesure des gaz d’échappement dans le trafic routier et non pas comme la WLTP dans des conditions normalisées sur un banc d’essai. La différence principale: dans le test RDE, les polluants comme les NOx (oxydes d’azote) et les particules fines des gaz d’échappement sont contrôlés à l’occasion d’une vraie sortie sur route à l’aide de la technologie de mesure mobile des gaz d’échappement (PEMS), mais pas la consommation et les émissions de CO2 en raison de la grande variation des mesures sur route. Dans le cadre de l’introduction de la WLTP, les constructeurs doivent limiter les émissions d’oxydes d’azote et de particules de leurs véhicules dans le trafic routier réel. Alors que la même valeur limite s’applique au nombre de particules que dans la WLTP, dans le niveau 1 de la RDE, un facteur de conformité de 2,1 est utilisé pour les oxydes d’azote. Avec une valeur limite des NOx de 80 mg/km pour une voiture de tourisme diesel Euro 6, cela correspond à une émission maximale admissible de 168 mg/km dans les conditions RDE. Dans le niveau 2 de la RDE, le facteur de conformité pour les NOx est également réduit à 1,0 (plus une majoration pour la tolérance de mesure).